AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais c'est la mort qui t'a assassiné, Marsyas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marsyas M. Tadhg
CATERPILLARS
avatar

Âge du Personnage : 19 ans
Capacité : Changement d'âge
Messages : 3
Expérience : 10
Niveau : 1

MessageSujet: Mais c'est la mort qui t'a assassiné, Marsyas   Ven 17 Aoû - 3:22

MARSYAS MYRON TADHG
7 JUILLET 1993 - 19 ANS - CHANGEMENT D'ÂGE

Comment s'est déroulé la première apparition de ton pouvoir ?
Alors là, c’est un truc plutôt comique. Ça devait faire quoi, deux, trois jours peut-être, que je m’étais fait vacciner ? J’avais enfin fini de vomir mes tripes alors j’en ai profité pour aller me faire un petit sandwich. J’étais tranquillement en train de le bouffer au-dessus de l’évier en matant la voisine quand ma mère est rentrée des courses. Elle m’a même pas dit bonjour, mais elle s’est mise à hurler, mais hurler, un truc monstrueux j’vous dis, de quoi faire vriller les tympans d’un sourd ! Sans réfléchir elle est venue me frapper avec un sachet qui contenait – apparemment – des œufs et des bocaux de sauce tomate. Elle a bien failli me tuer j’vous jure. Heureusement pour moi, j’ai eu le réflexe de lui jeter mon sandwich à la figure (oui, oui) et de m’enfuir. J’crois que je l’ai faite tomber, d’ailleurs. Enfin bref, essoufflé, je me suis arrêté de courir quatre pâtés de maisons plus loin, sans avoir compris ce qui était arrivé à ma mère. Puis, quand j’ai relevé les yeux, j’ai vu un homme d’une cinquantaine d’années qui me regardait à travers la vitrine du magasin devant lequel je me trouvais. Mais en fait, ce mec chauve, ridé, et recouvert de sauce qui me fixait, ce n’était que mon propre reflet.

Et si tu décrivais un peu ton caractère?
« Je peux vous assurer qu’il n’a pas mauvais fond, mais… il a juste un peu de mal à atterrir, vous voyez ? Parfois, j’ai l’impression qu’il ne m’entend pas, c’est comme si je parlais à un mur. Enfin, je dois dire qu’il m’inquiète, quand même : l’autre jour, il avait un air hagard, c’était comme s’il voyait quelque chose qui m’était invisible sur… eh bien, le mur, justement. Cela fait plusieurs mois qu’il se comporte ainsi. Je pense qu’il est toujours en pleine crise d’adolescence. Ou peut-être qu’il fait une dépression, je ne sais pas, il ne veut rien me dire. Je ne le comprends plus, il est complètement déconnecté de la réalité. Non, vraiment, je ne sais pas ce qui a pu lui passer par la tête, il a toujours été tellement sage. Je crois qu’il se drogue, en réalité. Il répond toujours à côté de la plaque, si vous m’excusez l’expression. J’ai l’impression qu’il pioche dans un tas de réponses toutes faites, parfois elles n’ont absolument aucun rapport avec ce que je viens de lui dire. Je me fais beaucoup de soucis pour lui, je dois l’avouer. Je vous promets que cela ne se reproduira plus, je vais l’emmener voir un psychologue, ça ne peut plus durer, vous avez raison. Je suis navrée pour les dégâts, vous serez entièrement remboursée, cela va de soi. » Ouaip, c’est ce que ma mère a dit à la directrice de mon lycée privé avant de fondre en larmes en sortant son chéquier pour leur payer des bureaux et des rideaux tout neufs. C’est de ma faute, peut-être, si ces merdes flambent aussi vite ? Bon ok, c’est un peu de ma faute. Mais faut reconnaître que c’était plutôt fun et assez beau à regarder. Et j’ai vraiment pas fait exprès de faire tomber ma cigarette, j’y peux rien si le prof m’a effrayé en me gueulant dessus.

Qu'est ce qu'il en est de ton physique ?
On m’a souvent dit que j’avais le visage d’un ange. Oui bon, c’est surtout ma mère qui me disait ça. Mon père m’a souvent invité à aller à le rejoindre dans notre salle de muscu, parce que j’ai « l’air d’un gringalet » apparemment. J’suis ptèt’ pas super épais mais franchement j’suis loin de ressembler à Jack. (Skellington, bande d’incultes). J’suis sec, ouais voilà. Sec. Comme un gymnaste. (Calmez-vous, mesdames, y’en aura assez pour toutes !) Mes vieux m’ont poussé à pratiquer divers sports pendant toute mon enfance et mon adolescence ; tennis, natation, équitation, cyclisme, randonnée, escalade et j’en passe. J’aime bien encore grimper, des fois, ça m’a souvent été utile, de savoir escalader des murs, haha. Ils m’ont aussi poussé à développer mes talents artistiques : piano, peinture, saxophone et violon. Ma mère croit que je pratique encore régulièrement, mais en réalité ça m’a vite gavé. Je m’enferme dans ma piaule en passant un CD pour qu’elle croie que je m’entraîne. Elle est sacrément fière de son « petit prodige », haha. En fait, j’aime bien me balader avec mon violon ou mon saxo, ça donne toujours envie aux filles de déboutonner leurs chemisiers, si vous voyez c’que je veux dire. Sinon, en parlant des nanas, elles m’ont souvent complimenté sur mes yeux verts, ça en a fait craquer plus d’une, j’peux vous le garantir. Mais mon grand-père, lui, disait toujours que j’avais simplement un regard d’abruti et une tronche de niais en général, qu’avec mon sourire de débile et mon rire j’avais l’air d’un autiste. J’crois d’ailleurs que c’est de ce vieux connard grincheux que j’ai hérité la couleur de mes cheveux, du brun/roux qui m’a valu pas mal de moqueries quand j’étais gamin. Mais vous en faites pas pour moi, ils ont tous fini la tête sur le bitume. On n’insulte pas un Tadhg.

Penses-tu que rassembler des personnes ayant des capacités est une bonne chose ? Et penses-tu avoir besoin d'un soutien psychologique à Seaside City ?
J’ai vécu toute mon enfance en internat, ça va pas me chambouler la vie j’dois dire. Mais j’pense que c’est une bonne idée, j’imagine pas le foutoir que ce serait dans le monde réel si tous les gens de Seaside se mettaient à user de leurs pouvoirs sans avoir aucune idée sur la façon de les maîtriser. Et putain, ça tue ; une ville entière remplie de super héros ! J’ai l’impression de vivre un rêve de gosse. Et la cerise sur le gâteau, c'est que ça m'évite d'avoir à poursuivre les études de droit que mes parents m'ont forcé à choisir.
Mais j’crois que j’vais effectivement avoir besoin de soutien psychologique, parce que ça ne fait aucun doute : j'ai hérité du pouvoir le plus merdique qui puisse exister.

Une fois que tu sauras contrôler entièrement ton don... Que feras-tu ?
Mmmmh… Je me ferai sûrement connaître sous le nom de Super Papy, le grand-père qui sait maîtriser ses sphincters. Je pense que ça pourra m’offrir une certaine notoriété et du respect dans le monde politique. J’pourrai accomplir de grandes choses. Je soulèverai une armée de vieux croulants et nous conquerrons le monde ! Jeunesse, crains la fureur des ancêtres, car nous établirons un ordre nouveau ! La terre entière sentira les secousses Parkinsoniennes de notre révolution ! Pas même nos vingt-huit pauses pipi quotidiennes ne pourront nous freiner dans notre conquête ! Tremblez, peaux lisses, car bientôt, vos rues seront pavées de nos dentiers vengeurs !
Ou alors je resterai un mioche à vie, parce que faut avouer que de pouvoir mater les dessins animés en pyjama toute la journée sans se faire hurler dessus, c’était plutôt cool.


Les infos du Joueur.
Quelques lunaisons après mon vingt-et-unième printemps, je vis une lumière briller dans la nuit noire. Cette lueur m'éblouit, baignant ma chambre aux murs de pierre dans une clarté si vive qu'elle me força à fermer les yeux un instant. Quand je les rouvris, la lumière n'était plus qu'un rayon de pureté scintillante, et sa beauté me transperça. D'un pas pressé, ne prenant le temps d'enfiler que ma cape de velours, je descendis les escaliers froids de ma tour pour me retrouver dans l'air frais de la nuit. Le faisceau semblait m'indiquer un chemin et, intuitivement, je savais qu'il me guiderait vers un endroit fabuleux. Mon voyage dura jusqu'au matin et, quand enfin j'arrivai à la source lumineuse, je vis plus clairement que je n'avais jamais vu.
Cet éclat majestueux n'était autre que celui de votre forum. Je me dirigeai timidement vers lui et y plongeai mon esprit tout entier.
Et je vécus heureuse jusqu'à la fin des temps, et eus beaucoup d'enfants chenilles mangeuses d'Homme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais c'est la mort qui t'a assassiné, Marsyas   Ven 17 Aoû - 11:12


xDD J'aime tes ambitions une fois que tu contrôleras ton pouvoir x) ! Super Papy in the place !! Where is the dentier of Super Papy ? x)

J'espère que tu te plairas dans ce nouvel univers et que peu à peu tu arriveras à contrôler ton pouvoir ~ Tu peux demander une chambre pour ne pas dormir dehors ici, ou encore t'inscrire à un club ici. Si tu désires participer, nous avons également un grand tournoi en cours, auquel tu auras très probablement envie de t'inscrire ici !

Au plaisir de lire tes RPs et d'écrire avec toi ~

Tu es un CATERPILLAR et te voilà +10xp
Revenir en haut Aller en bas
 

Mais c'est la mort qui t'a assassiné, Marsyas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]
» Flèche ▬ On est mort, on est mort. On est vivant, mais on est mort.
» Je te connais. Mais toi, voudras tu me connaitres ? [Pépite d'Or & Shiki & Odyssée]
» La mort n'est pas une fin.
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEASIDE CITY ::  :: Carnets de Présentation :: ▬ Carnets Validés-